Une stratégie qui combine l’ensemble des moyens d’essais

Les investissements en moyens d’essais et validation sont un enjeu majeur pour Railenium.

La conduite d’une stratégie d’essais des systèmes et des processus ferroviaires est un levier puissant de la compétitivité de la filière. En effet, le développement et l’articulation de moyens d’essais et de validation adaptés (plateformes numériques, essais sur bancs, essais en condition opérationnelle) garantira à terme la maîtrise des temps de qualification des innovations et de leur mise sur le marché.

Le département essais de Railenium met en place une approche dont les points clés sont :

  • les attentes de la filière ferroviaire en termes d’essais et validation comme données d’entrée ;
  • une approche multi-niveaux ;
  • une démarche couplée.

 

Les attentes en termes d’essais et validation de la filière ferroviaire

  • l’accompagnement du processus de conception (composantes, systèmes, procédés) ;
  • la vérification de la conformité d’un produit aux normes et critères d’intégration dans l’écosystème ferroviaire ;
  • l’élaboration de modèles physiques et d’outils de simulation numérique, pour réduire le coût et la durée du cycle de développement ;
  • la surveillance du cycle de vie des composantes et l’optimisation de la maintenance.

 

L’approche multi-niveaux

La méthodologie adoptée s’appuie sur une approche de mesures et d’observations multi-niveaux, allant des conditions quasi-réelles de service (échelle « macro ») à l’observation du comportement du matériau en laboratoire (échelle « micro ») en passant par des bancs d’essais à échelle réelle pour analyser le comportement inter et/ou intra sous-systèmes (échelle « meso »).

Approche multiniveaux

 

Une démarche couplée

Pour répondre aux attentes de la filière ferroviaire, Railenium propose une plateforme globale couplant :

  • des moyens d’observation en conditions quasi-réelles de service, ce qui inclut notamment la réalisation d’anneaux d’essais ;
  • l’utilisation optimisée des réseaux existants ;
  • des moyens expérimentaux à échelle 1 et de laboratoires ;
  • des outils de simulations numériques ;
  • la mutualisation des différents moyens d’essais développés dans le cadre du Centre d’essais ferroviaire Petite Forêt, de la SNCF, de l’Ifsttar, ou encore de CADEMCE.

 

Objectifs

  • l’augmentation de la fiabilité et des performances du réseau ;
  • l’amélioration du processus de qualification des innovations ;
  • la réduction de 50% le délai de mise sur le marché ;
  • la réduction de 25% le coût de maintenance.

Une approche multi-niveaux

schema3niveaux