L’implication du monde de la recherche en conjugaison avec le monde industriel Railenium s’est  construit dès l’origine comme une « maison commune » entre industriels et académiques. L’IRT conjugue les compétences scientifiques et industrielles au travers de projets de recherche et d’innovation afin d’améliorer la compétitivité des industriels. La gouvernance de l’IRT Railenium est donc guidée par la volonté d’assurer une implication équilibrée et la conjugaison des efforts du monde de la recherche et du monde industriel :

Gouvernance et pilotage de l’IRT

Reflet de sa volonté d’équilibre et de collaboration, la gouvernance de la FCS Railenium est assurée par :

  • un Conseil d’Administration (CA) de la Fondation de Coopération Scientifique (FCS) Railenium ;
  • un Bureau ;
  • un Conseil d’Orientation Stratégique et Scientifique (COSS) ;
  • un Comité d’Engagement des Projets (CEP) ;
  • un directeur général.
Un conseil d’administration (CA) représentatif de la filière.

Le CA détermine et veille à l’exécution de la politique de Railenium. Il arrête, après avis du COSS, la feuille de route pluriannuelle de recherche et d’innovation et le programme d’action annuel de l’IRT. Il veille au respect de la stratégie globale d’implantation territoriale en lien avec l’Etat et les collectivités territoriales de la Région Hauts de France. Il contrôle et surveille la gestion globale de l’entreprise.

Un Conseil d’Orientation Scientifique et Stratégique (COSS) constitué des directeurs R&I des donneurs d’ordre de la filière et de personnalités qualifiées du monde académique.

Le COSS est une instance de proposition et de consultation placée auprès du CA. Le COSS est principalement constitué de deux collèges :

  • Un collège industriel, composé des directeurs R&I des principaux donneurs d’ordre industriel (SNCF EPIC de tête, SNCF Réseau, RATP, Alstom et Bombardier), qui a pour mission d’anticiper les besoins des industriels de la filière pour orienter la feuille de route innovation de l’IRT (« market pull ») ;
  • Un collège académique constitué de personnalités du monde académique reconnues par les membres académiques de l’IRT, qui a pour objet d’apporter des réponses scientifiques aux besoins des industriels, soit à partir de l’analyse du besoin exprimé, soit de manière proactive concernant les technologies utiles au développement de la feuille de route de l’IRT (« technology push »).
Le Comité d’Engagement des Projets (CEP) assurant la pertinence des projets, en cohérence avec la feuille de route.

Le CEP occupe une part importante dans le processus d’acceptation des projets. Ce comité indépendant constitué de représentants industriels et académiques de l’IRT est sollicité pour analyser la pertinence des projets que l’IRT a l’intention de déposer auprès de l’ANR. L’analyse de pertinence de chaque projet s’effectue par rapport à la feuille de route de l’IRT, est centrée sur ses aspects technologiques, et prend également en compte ses impacts potentiels pour l’IRT et ses membres.