Qui sommes-nous ?

 

RAILENIUM, l’Institut de Recherche Technologique dédié au ferroviaire, pilote la réalisation de projets d’innovation collaborative en créant des partenariats entre les industriels et le monde de la recherche. Son ambition : devenir le référent mondial de la R&D ferroviaire. Basé dans les Hauts-de-France et en Région Parisienne, soutenu par l’Etat et la filière ferroviaire, RAILENIUM est adossé à un réseau d’excellence de partenaires industriels et académiques : nos collaborateurs répondent ensemble aux grands défis sociétaux et technologiques de la filière ferroviaire.

Réunir l’ensemble des acteurs d’un projet offre un univers de travail dynamique et motivant tout en créant de véritables interactions entre les acteurs de la recherche. Relever ces nombreux défis technologiques nécessite de mobiliser un panel de compétences variées autour notamment des objets connectés, l’Intelligence Artificielle, la certification physique et numérique, la maintenance prédictive, la gestion de l’énergie, le train autonome.

Rejoindre RAILENIUM, c’est inventer et concevoir un transport plus sûr, plus performant et plus durable : le système ferroviaire de demain.

Nous recherchons des hommes et des femmes de talent prêts à s’investir pour construire et faire vivre ces projets à nos côtés.

En ce sens, RAILENIUM recherche un/une post doctorant – Sûreté de fonctionnement et sécurité ferroviaire.

 

Ce que nous vous proposons 

 

Au-delà d’un diplôme ou d’une expérience, nous recherchons des personnalités, des challengers, des inventeurs dans l’âme que nous nous engageons d’accompagner afin de faire de votre parcours au sein de Railenium une expérience enrichissante et stimulante. Nous veillerons au développement de vos talents à travers nos pôles de compétences en diversifiant vos activités et vos thématiques de recherche.

Aux côtés d’une équipe dynamique et motivée, votre quotidien vous offre un environnement de travail multi-partenarial agréable et performant où chacun peut se sentir libre de s’épanouir à travers de nombreux projets innovants.

Railenium, c’est avant tout une aventure humaine et stimulante pour préparer le futur.

 

Contexte général 

 

L’IRT Railenium, SNCF et d’autres partenaires industriels et académiques visent à travailler sur des nouvelles solutions de mobilités sur rail en totale rupture qui s’appuient sur l’infrastructure existante pour revitaliser les petites lignes ferroviaires et mieux s’adapter aux besoins des territoires qu’elles desservent. La solution DRAISY, un train très léger modulaire d’environ 30 places assises, est destinée aux petites lignes ou tronçons de lignes à faible trafic (< 1500 voyageurs/jour), i.e., les lignes de desserte fine du territoire (LDFT). Ce nouveau concept innovant est proposé pour apporter des solutions ferroviaires adaptées aux petites lignes à faible dynamisme et attractivité, le plus souvent situées dans des territoires ruraux et diffus. Il consiste à repenser le train pour offrir des matériels moins capacitaires, plus légers et plus compétitifs en termes de coûts d’acquisition, d’exploitation et de maintenance. Ce système est destiné à circuler sur des lignes secondaires dédiées et sous une réglementation moins contraignante que celle applicable aux trains lourds classiques. Dans ce contexte, des solutions de contrôle-commande et de signalisation doivent être adaptées aux enjeux des LDFT avec des fonctionnalités de conduite autonome dont le niveau d’automatisation est à spécifier au cours du projet. Ainsi le système devra prévoir les prédispositions nécessaires en termes d’équipements, d’architecture, et d’études de sécurité pour faciliter une migration ultérieure sécurisée vers le plus haut niveau d’automatisation (GoA4). C’est dans ce cadre que s’inscrit la contribution du futur.e. post-doctorant.e. et qui consiste à spécifier les fonctionnalités de la conduite autonome ainsi que les exigences de sécurité en s’appuyant sur un cadre réglementaire adapté à ce nouveau système.

 

Contexte scientifique 

 

D’une manière générale les systèmes de transports guidés urbains automatiques fonctionnent avec un niveau d’automatisation bien spécifié (allant de GoA1 à GoA4) tel que défini dans la norme EN 62267. L’ambition du projet DRAISY est d’aller vers un système automatique/autonome adaptatif, dans le sens où le système est capable d’adapter son niveau d’automatisation (i.e., transitions entre les GoAx) et ainsi de pouvoir fonctionner et basculer entre les différents modes d’automatisation en toute sécurité. Un verrou scientifique dans le cadre de ce projet consiste à identifier les facteurs décisionnels et les conditions opérationnelles déterminant les diverses transitions d’un niveau d’automatisation à un autre. Une fois ces conditions identifiées, un système de décision (qui est une composante principale du système de supervision et de surveillance) doit être spécifié et conçu pour assurer une gestion sécuritaire des transitions. Une analyse de risques engendrés par les transitions d’un niveau d’automatisation à un autre doit être réalisée en amont de la conception du système décisionnel (de gestion de mode GoAx).

En lien avec le point précédent, chaque niveau d’automatisation dispose d’un domaine opérationnel (ODD) spécifique. Le projet DRAISY considère que le véhicule développé peut circuler, selon plusieurs niveaux d’automatisation. Ainsi, il serait intéressant de spécifier les ODDs correspondant à chaque niveau d’automatisation ainsi que les divers changements de niveau d’automatisation.

 

Description du poste

 

Pour renforcer notre pôle de compétences « Sécurité ferroviaire », nous recherchons un.e.post-doctorant.e. en sûreté de fonctionnement et sécurité ferroviaire afin de travailler notamment sur des sujets d’envergure liés à la sécurité des systèmes ferroviaires autonomes (e.g., train conduit à distance, train autonomes, hybride route/rail, train pour petites lignes, etc.). En effet, notre futur.e. collaborateur.rice vient renforcer aussi l’équipe de recherche « Sécurité ferroviaire » dans les études de sécurité et l’élaboration de nouvelles méthodologies de démonstration de sécurité et de sûreté de fonctionnement. Aussi, il participe à l’ensemble des activités menées par l’équipe dans le cadre du pôle de compétences.

 

Le (la)post-doctorant.e. aura pour missions :

  • De contribuer à la spécification des fonctionnalités de la conduite autonome (autonomie adaptative et modalités de transition entre les niveaux d’automatisation (Grade of Automation – GoA 1 – 4) ;
  • D’assurer une veille scientifique sur les travaux de recherche, les normes et les initiatives dédiées à l’assurance de sécurité et à la certification des train autonomes, trains conduits à distance et pour petites lignes ;
  • D’identifier les facteurs décisionnels et les conditions opérationnelles déterminant les transitions entre les niveaux d’automatisation ;
  • De contribuer à la réalisation des analyses des risque, études de sûreté de fonctionnement et analyses de sécurité spécifiques aux systèmes développés ;
  • De spécifier le domaine opérationnel (Operational Design Domain -ODD) associé aux divers niveaux d’automatisation ;
  • De proposer des méthodes avancées pour l’évaluation du niveau de sécurité des systèmes ferroviaires autonomes ;
  • De participer à différentes réunions de coordination et réunions du projet ;
  • De contribuer à la rédaction de livrables et de publications scientifiques.

 

Statut du poste : CDD (18 mois)

Temps de travail : Temps complet

Date de prise de poste envisagée : Dès que possible

Télétravail : partiel possible

 

Qui êtes-vous ?

Vous êtes titulaire d’un doctorat dans le domaine de la sûreté de fonctionnement, sécurité des systèmes, ingénierie des systèmes et/ou automatique ou d’un bac +5 (ingénieur, master) en sûreté de fonctionnement, sécurité et ingénierie des systèmes, avec une première expérience industrielle.

Vous avez la maitrise des normes de sûreté de fonctionnement (EN61508, EN50126/128/129, etc.).

Vous maitrisez les méthodes de sûreté de fonctionnement (APR, AMDEC, Arbres de défaillances, etc.).

Vous disposez d’une excellente capacité rédactionnelle.

La connaissance du milieu ferroviaire est appréciée.

 

Localisation 

Poste basé à Villeneuve d’Ascq.

 

Modalités de recrutement

Référent scientifique (à contacter en cas de questions) :

Insaf SASSI (insaf.sassi@railenium.eu) – Ingénieure de recherche en sécurité ferroviaire

Abderraouf BOUSSIF (abderraouf.boussif@railenium.eu ) – Responsable du pôle de compétences « sécurité ferroviaire »

Personne en charge du recrutement : Guillemette DUJARDIN – Assistante Ressources Humaines

Référence de l’offre : VN2022-29

Tenté par le challenge ? Soyez notre talent de demain !

Pour postuler, envoyez votre CV et votre lettre de motivation par e-mail à guillemette.dujardin@railenium.eu